Maria 2014

C'est ma fille qui m'a fait connaître cette thérapie. Elle m'avait conseillé de l'essayer car elle avait été pour elle­même d'un grand secours.
Depuis l'enfance, elle est très liée à Ophélia que je connais moi­même très bien. J'ai fait confiance à ma fille et pris rendez­vous avec Ophélia.

Ma fille, aujourd'hui âgée de 33 ans a connu à cause de ma vie d'alors une enfance très difficile.

Malgré un départ dans la vie semé d'embûches et de nombreux coups du sort, ma natureenjouée m' a toujours permis de surmonter les épreuves.

 

Cependant l'année dernière, j'ai craqué et je suis tombée en dépression. Je n'avais plus le goût de vivre, me renfermais sur moi­même et me terrais chez moi. Bien souvent j' étais hantée par une seule pensée:mourir et quitter ce monde.

Tout m'était devenu indifférent. J'avais rompu les contacts avec le monde extérieur, n'avais plus d' amis et les relations avec mes enfants se dégradaient de jour en jour. Cet état durait depuis quelques années déjà et allait de toute évidence en s'empirant.

Au début, j'ai mis cela sur le compte de la ménopause mais avec le temps, j'ai réalisé qu'il fallait réagir et entreprendre quelque chose. Il était impossible de continuer comme cela et j'ai alors décidé d'avoir foi en cette méthode.

Aujourd'hui, je bénis cette décision et surtout le bon conseil de ma fille. Dès la première séance j'ai ressenti un net mieux­être et comme un soulagement. Il me semblait avoir été débarrassée d'un poids énorme. C'était tout simplement formidable.
La seconde séance a renforcé cette amélioration de mon état. Mes yeux avaient retrouvé leur éclat. Je ressentais à nouveau le bonheur de vivre, ma bonne humeur revenait et je réapprenais à rire.
A la seule vue de photos publiées sur Facebook mon fils et ma sœur ont immédiatement remarqué le changement qui s'était opéré en moi. Mon fils m'a écrit: "Maman, tu as enfin retrouvé ton sourire!"
Actuellement, au bout de plusieurs séances je suis devenue une autre femme et une mère transformée.
Le contact avec mes enfants s'est rétabli et nos rapports se sont considérablement améliorés. Les problèmes liés à la ménopause ont pratiquement disparu. Je peux à nouveau dormir paisiblement et sans somnifères. Les pensées dépressives se sont tout simplement envolées, comme si elles n'avaient jamais existé. Les problèmes de digestions qui me faisaient souffrir depuis des années ont disparu comme par miracle. Je suis maintenant à nouveau MOI, comme avant. Je prends maintenant conscience de ce qu'auparavant je refoulais et surtout je recommence à vivre et à aimer!
J'aime la vie, mes enfants, mes amis, mon travail et moi­même.

Et tout cela je le dois à la femme formidable qu'est Ophélia Weber et à sa thérapie.
Ma chère Ophélia, je ne te remercierai jamais assez pour ce que tu as fait pour moi. Tu m'as sauvé la vie et reconduit sur son chemin.

 

Je te souhaite du plus profond de mon cœur santé et force afin que tu puisses encore très longtemps exercer cette méthode thérapeutique!! Beaucoup de personnes marquées par le sort et la maladie sont en attente d'aide. Je souhaite que ces personnes trouvent le chemin qui les conduira vers toi et accordent toute leur confiance au don qui t'a été offert.

 

De tout cœur, encore un grand merci!!

M. Keszegi, 52 ans (traduit de l'allemand)

Une nouvelle expérience – Guérir par la méthode spirituelle et énergétique selon Rade Maric

Nous sommes deux soeurs de 20 et 23 ans et possèdons en commun une jument oldenburg de 17

ans. Nous l'avons achetée à un éleveur pour qui elle avait mis 8 poulains au monde en parfaite

santé. Avant d'être exploitée à des fins d'élevage, elle avait fait une belle carrière dans le sport

équestre, où elle concourait dans la catégorie M en saut d'obstacles et était même classée en S. Elle

eut malheureusement un grave accident, fut retirée des concours et vendue à un éleveur.

Au bout de 8 ans passés dans cet élevage, nous l'avons découverte et prise chez nous. Nous l'avons

achetée alors qu'elle attendait un poulain que nous avions promis d'élever afin d'emmener la

jument le plus rapidement possible. Le poulain fut rendu à l'éleveur, son propriétaire légitime 8

mois plus tard. A cette époque, l'écurie où elle se trouvait, était très loin de chez nous et nous ne lui

rendions journellement visite que pour de courts moments. Après que l'éleveur ait repris le poulain,

nous décidâmes de loger notre protègée à proximité de chez nous. Nous pouvions enfin passer du

temps avec elle et aussi la découvrir sous un nouveau jour.

Elle s'avèra être extrêmement craintive: elle évitait les humains et ne s'entendait pas

avec les autres chevaux. La panser et la caresser étaient particulièrement difficiles étant

donné qu'elle ne supportait pas la présence humaine. Cela devenait un vrai casse­tête

d'autant plus qu'elle était en chaleur toutes les deux semaines et souffrait de coliques, ce

qui était loin d'être normal. A la suite d'une blessure à un tendon survenue en s'ébattant

sur la prairie, nous avons essayé d'aider notre trésor par tous les moyens possibles.

C'est tout à fait par hasard que nous avons rencontré Ophélia Weber et découvert la

méthode spirituelle et énergétique selon Rade Maric.

Nous étions naturellement très sceptiques quant aux résultats d'une telle thérapie mais

nous ne voulions en aucun cas laiser passer la moindre chance de guérison. Ausitôt dit,

aussitôt fait. Nous avons contacté Ophélia Weber par mail. Nous avons été très

surprises par tout ce que Madame Weber savait déjà sur notre jument et son caractère

sans que nous lui en ayons parlé et sans qu'elle ne l'ait vue auparavant. Nous nous étions

contentées de lui raconter son parcours de vie. Elle nous conseilla sur l'alimentation et

prescrit PerNaturam Equi Basal pour renforcer son système immunitaire et activer le

métabolisme, Gladiator PLUS pour désintoxiquer l'organisme et rééquilibrer le système

immunitaire, un mélange de Fleurs de Bach pour apaiser l'âme et un rendez­vous pour

agir énergétiquement sur le mental, débloquer les traumatismes et réharmoniser corps,

esprit et âme.

Le jour de la première séance arriva. Elle eut lieu dans le manège où notre jument avait

loisir de se déplacer en toute liberté. Tout d'abord, elle se tint à bonne distance de

Madame Weber, ne lui porta aucun intérêt et brouta le long du manège. Les

mouvements de la queue dénotaient cependant une grande nervosité intérieure. Peu à

peu, Madame Weber la laissa s'approcher jusqu'à même pouvoir la toucher. Les

mouvements de la queue se calmèrent sensiblement. A la fin de la séance, notre jument

se dirigea vers Madame Weber et de roula juste devant elle, ... un signe qu'elle se

sentait bien.

A notre plus grande surprise, pendant que nous parlions avec Madame Weber, notre

belle s'approcha de la barrière derrière laquelle se trouvaient deux chevaux, et après

quelques hésitations et maintes précautions, elle se mit à lècher le pelage du plus âgé de

ces deux messieurs... ce qui ne lui était encore jamais arrivé!!! Elle se tenait

habituellement à l'écart des autres chevaux et était plutôt solitaire.

D'autres séances eurent lieu pendant lesquelles notre jument se montrait

particulièrement calme, s'approchait d'elle­même, chose qu'auparavant elle ne faisait

jamais. Elle s'ouvrit peu à peu aux humains et à ses congénères.

Notre mignonne se transforma en une jument équilibrée, câline et joyeuse. Cela était la

preuve que la méthode thérapeutique agissait favorablement sur elle. Jamais nous

n'aurions pu imaginer cette transformation radicale et que nous pourrons un jour la

câliner ainsi.

Auparavant, ses yeux étaient troubles et recouverts d'une sorte de voile blanchâtre. Ce

voile disparut totalement dès la première séance et fut le signe annonciateur des

premières transformations. Nous apprîmes par Madame Weber que notre jument était

en proie à une tristesse profonde et à des angoisses de perdre ce qui lui était cher. Cela

s'explique par son vécu: un être "utilisé" dans les tournois équestres jusqu'à ce qu'il ne

soit plus assez bon. Un être ensuite "abusé" pour l'élevage et déchiré par la perte de ses

poulains qui lui étaient systématiquement arrachés. A chaque fois que des liens du cœur

se tissaient et qu' un événement heureux se produisait dans sa vie, ils étaient sans cesse

brisés. Dans son passé, elle avait changé souvent d'écurie. Encore et toujours une joie

déçue qui lui mettait les nerfs à fleur de peau. Cette thérapie a permis d'effacer en elle

ce sentiment de deuil et de peur de perdre ce qui lui est cher, de nous accorder sa

confiance et de s'ouvrir enfin à nous et à ses congénères.

Ces changements spectaculaires ont éveillé toute notre curiosité. Nous voulions

absolument savoir ce qu'on ressent quand on est traité énergétiquement et

spirituellement. Par simple curiosité, nous nous sommes rendues à une soirée de

méditation énergétique de Madame Weber pour tester cette méthode sur nous­mêmes.

Quand nous sommes arrivées, nous nous sommes allongées confortablement sur une

table de massage et la séance a commencé...

J'ai 23 ans et je suis l'aînée. Après m'être allongée, je me suis relaxée et j'ai fermé les

yeux. Au début de la séance j'ai ressenti un picotement dans les mains et dans les pieds

comme si j'allais m'endormir. Cette sensation a perduré pendant toute la séance et s'est

étendue aux bras et aux jambes. Au début, j'ai également été prise d'une quinte de toux.

Tout mon corps était comme engourdi. Mes pensées s'en allaient très très loin. Au bout

d'un moment j'ai ressenti une douleur dans le bas du dos, au niveau du coccyx. La

douleur s'est intensifiée et comme mon corps était comme alourdi, j'ai eu dela peine à

changer de position.

En fin de séance, je me suis sentie vraiment bien, comme libérée. Le mal de tête que

j'avais avant de commencer, avait complètement disparu. Les tensions dans la nuque

étaient elles aussi parties. La lassitude que j'avais en arrivant, s'était également envolée.

Je me sentais tout simplement pleine d'énergie.

Les jours qui suivirent, j'ai continué à ressentir cette impression de libération. Au

niveau du coccyx j'ai encore aujourd'hui de légères courbatures. Les maux de gorge que

j'avais avant la séance se sont également atténués. Ceci ne m'a pas pourtant pas

empêchée de prendre un rhume deux jours après.

Quand je suis très active, j'attrape aussi dans les cuisses des courbatures: je les ai

ressenties encore une semaine et demie après la séance. Malgré cela, je me sens très

bien dans mon corps, je suis calme et décontractée.

Je suis la cadette et je suis âgée de 20 ans. Je me suis également allongée sur la banquette

de repos et ai fermé les yeux. Quand la séance a commencé, j'ai ressenti une agréable

sensation de chaleur. Au bout de quelques minutes, des picotements dans l'annulaire

gauche ont commencé à se produire. J'avais l'impression que ce doigt était brûlant. Cette

sensation s'est intensifiée au cours de la séance et s'est même légèrement étendue à tout le

bras.

Au milieu de la séance, derrière mes yeux fermés, je percevais une alternance d'obscurité et

de clarte, comme de petits flashs lumineux.

Soudain, un flot d'émotions s'est emparé de moi et j'ai ressenti un incroyable sentiment

de tristesse. Ma gorge était nouée, j'étais comme paralysée. Quand au bout de ce qui m'a

semblé être une éternité, ce sentiment s'est enfin dissipé, je me suis sentie libérée. Je me

souviens avoir très longuement souri et m'être sentie libre et heureuse.

Après la séance ce sentiment de bien­être et de détente a perduré. Les tensions dans la

nuque et les épaules avaient disparu. Mon esprit était parfaitement clair et je me sentais en

pleine forme. J'étais beaucoup plus sereine qu'habituellement.

Le soir, j' ai dormi d'un profond sommeil.

Les jours qui suivirent la séance, j'ai continué à me sentir bien plus détendue et plus

sereine qu'à l'ordinaire.

Après la séance nous avons eu un entretien dans le bureau de Madame Weber. Elle nous

dit alors que, comme notre cheval, nous portions en nous une profonde tristesse et nous

demanda si cela avait un lien avec notre père. Cela nous surprit beaucoup car nous

n'avions pas raconté que nos parents étaient séparés et que nous ne voulions plus avoir

de contact avec notre père

Par ailleurs, nous avions eu toutes les deux des sensations au niveau du dos et de la

nuque. Il est également exact que ces douleurs nous accompagnent depuis longtemps

déjà. Madame Weber avait eu des sensations au niveau de la nuque pour la cadette et du

dos pour l'aînée. C'est bien ce que nous avions ressenti pendant la séance, car l'une avait

eu une sensation de chaleur et des fourmillements dans la nuque et les épaules et l'autre

une douleur au coccyx.

Chez l'aînée, elle avait légèrement senti la thyroide et lui a conseillé de faire un

contrôle. Notre grand­mère et notre mère souffrent d'hypothyroidie, qui peut être aussi

congénitale. Ceci non plus, nous ne l'avions pas mentionné auparavant.

En conclusion, nous pouvons seulement dire que nous avons été pleinement convaincues

de l'efficacité de la méthode de " Thérapie énergétique et spirituelle selon Rade Maric". Si

quelqu'un nous en avait parlé auparavant, nous ne l'aurions pas cru. Même au début, lors du

premier rendez­vous avec Madame Weber pour notre jument, nous doutions d'obtenir des

résultats. Vu qu'aucune thérapie vétérinaire classique n'avait pu apporter de remède, nous

voulions tout simplement faire un essai. Et cela en a vraiment valu la peine. Nous

conseillons de tester cette forme de thérapie et de s'en faire personnellement une idée.

Chacun doit en faire sa propre expérience.

Quant à nous, nous continuerons à bénéficier de ce traitement aussi bien pour nous­mêmes

que pour notre jument et sommes ravies de l'avoir découvert.